Frontier Facebook Frontier twitter
/Médias / Nouvelles / Décembre 2017 / L’opinion publique sur la littératie au Canada

L’opinion publique sur la littératie au Canada

18 décembre 2017Selon un nouveau sondage réalisé par Environics et Collège Frontière, près de neuf Canadiens sur dix (87 %) estiment qu’il faut faire davantage pour améliorer les niveaux d’alphabétisme au pays.

Les résultats du sondage révèlent que pour 90 % des Canadiens, de fortes compétences en littératie sont indispensables à une bonne qualité de vie. Les répondants estiment par ailleurs que de faibles compétences en littératie ont un effet négatif sur les perspectives d’emploi (87 %) et augmentent la probabilité de vivre dans la précarité économique (76 %).

Ils sont également nombreux, quoique dans une moindre proportion (40 %), à penser que de faibles compétences en littératie ont un effet nuisible sur la santé physique des individus.

Le niveau d’alphabétisme est perçu comme un défi sociétal important. Il est évalué sur une échelle de 0 à 5, où 5 indique le plus haut niveau. Une étude menée en 2013 a révélé que presque la moitié des Canadiens atteignent un niveau inférieur à 3 et que près de un Canadien sur cinq n’atteint pas le niveau 1[1].

« En cette saison des fêtes, nous demandons aux parents d’offrir la littératie en cadeau en créant des occasions de lecture pour leurs enfants et adolescents », dit Stephen Faul, président de Collège Frontière. « Les plus simples activités qui amènent votre enfant à lire peuvent faire toute une différence dans leur cheminement futur. L’importance de commencer à lire en bas âge est une des leçons clés que nous avons apprises en offrant des programmes de littératie à des milliers de personnes chaque année. »

La recherche confirme clairement que l’amour de la lecture, et non seulement les compétences en lecture, est un indicateur majeur du succès scolaire[2]. À l’inverse, les enfants ayant de faibles habiletés en lecture sont quatre fois plus susceptibles d’abandonner leurs études secondaires[3].

Collège Frontière offre les conseils suivants pour amener vos enfants à lire en ce temps des fêtes :
  • Tenez compte des champs d’intérêt de vos enfants (à commencer par leurs passe-temps) et cherchez du matériel à lire à voix haute (p. ex. des revues, prospectus et articles de journal).
  • Encouragez les enfants plus vieux à lire aux plus jeunes. Cette expérience permettra à tous de développer leurs compétences en lecture.
  • Visitez votre bibliothèque locale et invitez votre enfant à choisir des livres ou d’autres documents à lire à la maison.
  • Sur la route pour rendre visite à la famille ou à des amis, encouragez vos enfants à lire les panneaux de rue.
  • Demandez à vos enfants de lire les cartes de vœux adressées à votre famille, ou aidez-les à créer leurs propres cartes et à écrire des messages aux membres de la famille et à vos amis.
  • Demandez à vos enfants de vous aider à écrire la liste d’épicerie ou à lire les étiquettes en magasin.
  • Encouragez vos enfants à lire des recettes et à vous aider à mesurer les ingrédients et à préparer les gâteaux et biscuits.
  • Créez la tradition de lire le même livre chaque année pour le temps des fêtes.
« Apprendre à lire et développer l’amour de la lecture alimentent l’imagination des enfants », explique Stephen Faul. « C’est le meilleur outil pour élargir nos horizons, améliorer l’estime de soi et nourrir notre créativité. »

Méthodologie
1501 personnes de 18 ans et plus ont participé à ce sondage pancanadien en ligne réalisé par Environics Research entre le 18 et le 26 juillet 2017.
 
[1] Statistique Canada, Compétences au Canada : Premiers résultats du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), 2013. https://www.statcan.gc.ca/pub/89-555-x/89-555-x2013001-fra.htm
 
[2] Diakiw, Jerry, The power of engaged reading: how to boost our children’s life success? Instill a love of reading. Education Canada, printemps 2014. Consulté le 30 août 2017.
 
[3] Hernandez, Donald J., Double Jeopardy: How Third Grade Reading Skills and Poverty Influence High School Graduation, Annie E. Casey Foundation, 2012.
Posted: 2017-12-19 12:39:25 by Meredith Roberts


Back to Top